Gestionnaire de Paie, comment générer du complément de revenu sans acheter de logiciel de paie ?

Gestionnaire de Paie, comment générer du complément de revenu sans acheter de logiciel de paie ?

revenu sans logiciel paie Top Odyssion

Vous souhaitez vous lancer comme gestionnaire de paie à votre compte en complément de votre activité professionnelle mais vous ne voulez pas investir dans un logiciel de paie, c’est possible. De nombreuses opportunités sur le marché de la paie s’offrent à vous si vous savez les saisir. 

Nous vous livrons dans cet article toutes les opportunités pour vous générer un complément de revenu en paie sans logiciel de paie et quels sont les moyens pour y parvenir.

Les opportunités du marché de la paie

Vous souhaitez vous lancer à votre compte en tant qu’indépendant en paie, vous avez compris les opportunités de générer un complément de revenu en tant que gestionnaire de paie mais vous ne souhaitez pas pour autant investir dans un logiciel de paie. Rien n’est perdu, une multitude de possibilités s’offrent à vous.

Le logiciel de paie, un investissement onéreux 

L’investissement dans un logiciel de paie peut s’avérer onéreux et notamment lorsque vous avez peu de bulletins à traiter. Certains logiciels proposent l’achat d’une licence en « one-shot » accouplé avec un abonnement pour la maintenance ou le service déclaratif DSN. D’autres logiciels fonctionnant en mode SaaS proposent une facturation au bulletin de salaire. Le prix varie en fonction du nombre de dossiers et du nombre de bulletins à gérer. 

Se lancer à son compte tout en continuant son activité professionnelle

Le savez-vous ? Vous pouvez vous lancer à votre compte en tant qu’indépendant(e) de la paie tout en continuant votre activité salariale même à temps plein. Nous constatons sur le marché de la paie une tension des profils experts en paie. Ainsi, les entreprises présentent des difficultés à recruter des gestionnaires de paie expérimentés. C’est pourquoi elles peuvent faire le choix de se diriger vers un(e) indépendant(e) en paie pour pallier ses besoins. Par ailleurs, de nombreuses autres possibilités s’offrent à vous pour générer un complément de revenu comme la formation ou la rédaction Web par exemple. 

Travailler en sous-traitance avec un cabinet 

Vous souhaitez générer un complément de salaire en continuant à exercer votre activité professionnelle. Vous ne souhaitez pas investir dans un logiciel de paie et vous exonérer de la partie prospection/marketing/gestion commerciale C’est tout à fait possible en travaillant en sous-traitance avec un cabinet comptable ou cabinet d’externalisation de la paie ou plus exceptionnellement pour une entreprise dont la paie est gérée en interne.

Se lancer dans la formation professionnelle

Vous souhaitez arrondir vos fins de mois grâce à votre métier et vous aimez transmettre vos connaissances et savoir-faire aux autres. Vous pouvez vous lancer dans la formation professionnelle. Vous intervenez soit en centre de formation, soit dans les écoles et universités, en dehors de votre temps de travail. Ce type de prestation est un bon moyen de générer un complément de revenu. Une prestation de formation en paie est généralement facturée de 50 à 100 euros par heure. Pour une entrée d’argent plus passive et plus compatible avec une activité professionnelle, vous pouvez également mettre en place des formations en ligne sous la forme de modules vidéo.

La rédaction Web, former autrement

De nombreux sites, payants ou gratuits, traitent de divers sujets de paie. Les sujets pointus en paie peuvent difficilement être rédigés par des rédacteurs Web non spécialisés. C’est pourquoi les administrateurs de ces sites recherchent régulièrement des experts en paie pour alimenter leurs sites. Vous n’avez jamais rédigé d’articles sur internet, vous ne savez pas si vous en êtes capable ? Pas de panique, le critère premier est l’expertise en paie, vous serez ensuite formés aux techniques rédactionnelles et au SEO (référencement naturel) et la qualité rédactionnelle vient en pratiquant.

.     

L’histoire de Sophie, Mathieu et Lola

Sophie, sous-traitante d’un cabinet comptable 

Sophie est gestionnaire de paie à temps plein pour une entreprise dans le transport en CDI. Elle souhaite s’offrir un complément de revenu afin de financer les études de ses enfants. Elle pense dans un premier temps à produire des paies de manière indépendante mais se rend vite compte des couts importants des logiciels de paie. Elle démarche alors des cabinets comptables et cabinets d’externalisation de la paie afin de travailler avec eux en sous-traitance en utilisant leur logiciel de paie. Elle travaille désormais en sous-traitance pour un cabinet d’externalisation spécialisé dans le transport qui rencontrait des difficultés à recruter du personnel spécialisé dans ce secteur d’activité. Elle travaille également ponctuellement pour un cabinet comptable.  

Mathieu, formateur à l’université

Mathieu est responsable paie depuis de nombreuses années. Afin de compléter son cursus universitaire, il obtient un master en Ressources Humaines en formation continue à l’Université. Lors de cette expérience, il se découvre une passion pour l’enseignement. Il enseigne désormais dans cette même université la paie aux étudiants en formation initiale et formation continue tout en continuant son activité de responsable paie.  

Lola, rédactrice Web en paie

Lola est gestionnaire de paie et souhaite arrondir ses fins de mois grâce à son métier, la paie. Elle pense dans un premier temps à produire des paies pour le compte des entreprises mais se rend vite compte des contraintes engendrées par cette activité (impérativité des échéances, cout du logiciel, …). Elle décide alors d’explorer les autres possibilités qui s’offrent à elle. Elle souhaite une activité lui permettant de travailler à domicile y compris le week-end. Elle se rend alors compte que les sites spécialisés en Ressources Humaines et en SIRH recherchent régulièrement des experts paie pour rédiger des articles. Elle intervient désormais pour le compte de plusieurs sites spécialisés en complément de son activité de gestionnaire de paie.  

Les 4 obstacles à franchir pour réussir

Vous avez enfin trouvé sur quel créneau vous souhaitez développer votre activité complémentaire, il vous faut maintenant vous lancer. 

Vérifier la comptabilité entre le salariat et la micro-entreprise 

Le cumul d’une activité salariale et d’une activité entrepreneuriale est tout à fait compatible et légale. Toutefois, il vous convient de vérifier si votre contrat de travail ne contient pas une clause de non-concurrence ou une clause d’exclusivité vous empêchant d’exercer une activité complémentaire.

A savoir que si vous êtes en bon terme avec votre employeur, il est tout à fait possible de revenir sur ces clauses. Vous devez en informer votre employeur et vous vous engagez à ce que votre nouvelle activité n’impacte pas votre travail dans l’entreprise de quelque manière que ce soit. A noter qu’en cas de temps partiel, la clause d’exclusivité est inapplicable. 

Concernant votre activité entrepreneuriale, la frontière est mince entre l’entreprenariat et le salarié déguisé, il ne doit pas exister de liens de subordination entre le donneur d’ordre soit l’entreprise ou le cabinet et le sous-traitant. Ainsi, le sous-traitant doit rester libre de travailler avec ses propres méthodes de travail et les horaires de travail ne doivent pas lui être imposés.

Cibler une clientèle particulière pour vous exonérer des frais de logiciel

Nous vous conseillons de cibler une clientèle qui mette à disposition leur propre logiciel de paie et un service de veille juridique et sociale. Ceci vous évitera de devoir supporter certains frais de fonctionnement et ainsi avoir une marge plus confortable (frais de logiciel, abonnement veille sociale, …). 

Adopter un tarif juste

L’objectif ici n’est ni de surévaluer votre prestation ni de vous brader. Pratiquez le tarif le plus juste en fonction de la prestation livrée et des frais que vous supportez. Pour évaluer le prix de votre prestation, vous pouvez consulter les sites de mise en relation entre les freelances et les entreprises comme Malt par exemple. Si vous souhaitez proposer une facturation au bulletin, gardez en tête que vous devrez vous positionner en dessous des tarifs pratiqués par les cabinets afin que ceux-ci puissent absorber leurs coûts de fonctionnement. 

Pensez à intégrer les frais comme les frais de déplacement si vous en avez, les frais d’amortissement de votre matériel informatique, d’assurance professionnelle, …

Organiser votre temps

Se lancer à son compte tout en poursuivant son activité professionnelle nécessite une bonne organisation de manière à bien dissocier et équilibrer votre vie personnelle et vie professionnelle. Quel que soit votre emploi du temps, l’important est de trouver VOTRE équilibre. En fonction de leurs modes de vie, de leurs vies familiales, certaines personnes vont préférer travailler le week-end, d’autres le matin avant de partir au travail ou encore en soirée.

Pour ne pas vous faire déborder par votre emploi du temps, il convient de faire preuve d’organisation en définissant des créneaux pour votre nouvelle activité en dehors de votre temps de travail et d’utiliser les outils d’aide à l’organisation (calendrier, Trello, …). 

Vous pouvez également négocier avec votre employeur une diminution de votre temps de travail afin de vous accorder plus de temps pour votre nouvelle activité sans trop impacter votre vie personnelle. La loi prévoit un dispositif de temps partiel pour création d’entreprise d’une durée d’un an renouvelable un an. Vous pouvez également négocier avec votre employeur la mise en place du télétravail afin de gagner du temps sur vos trajets domicile-travail, temps que vous pourrez alors allouer à votre nouvelle activité. 

Réussir à générer un complément de revenu grâce à votre métier est à votre portée mais implique de travailler sur les difficultés pour ne pas échouer. Se faire accompagner est une solution pour concevoir votre projet de manière sécurisée.

Découvrir l’accompagnement éligible CPF dédié aux Professionnel.les de la Paie qui souhaitent entreprendre en sécurisant le lancement de leur activité :

« SIDE PROJECT CRÉER SON ENTREPRISE EN PARTANT DE ZÉRO »

Rédigé par Thierry CHEBILLE

Top Odyssion est une École spécialisée dans les actions de formation pour les Entrepreneurs d’Avenir

Pour en savoir plus à propos de Thierry CHEBILLE, consultez son profil sur LinkedIn :

À lire aussi « Ce que je fais pour les professionnels de la paie qui souhaitent entreprendre » un article de Thierry Chebille

À lire aussi « Professionnels de la Paie et des RH : comment trouver votre place et vous différencier pour sécuriser le lancement de votre cabinet Paie ? » un article de Thierry Chebille

À lire aussi « Gestionnaire de paie indépendant : comment trouver ses premiers clients ? » un article de Thierry Chebille



Laisser un commentaire

© 2022 Sophie paie | Tous Droits Réservés | Site web réalisé par WP Création Web