Professionnels de la Paie : la fin du salariat ?

Professionnels de la Paie : la fin du salariat ?

fin du salariat en paie

On constate depuis ces dix dernières années une montée fulgurante de l’entrepreneuriat individuel dans tous les domaines et notamment dans les métiers de la paie.

Consultant, auditeur, formateur, dirigeant d’un cabinet, ou encore gestionnaire de paie indépendant, les métiers sont riches et variés pour tout salarié qui souhaite se mettre à son compte.

On constate en parallèle de cette tendance une difficulté des employeurs à recruter des gestionnaires de paie.

Alors comment expliquer cette tendance ? Peut-on parler de fin du salariat dans les métiers de la paie ? Quel est l’avenir des professionnels de la paie ?

Entreprenariat dans les métiers de la paie : comment expliquer cette tendance ?

Nous constatons dans les métiers de la paie et dans bien d’autres métiers dans le secteur des prestations de service (RH, commercial, secrétariat, …) une forte croissance des créations d’entreprise. Selon une enquête INSEE, près d’1 million d’entreprises individuelles ont vu le jour en 2021, il s’agit de la meilleure progression jamais enregistrée et notamment concernant le statut d’auto-entrepreneur (plus de 64% des créations d’entreprises). Alors, comment expliquer cette attraction des professionnels de la paie pour l’entrepreneuriat ?

Une diversité de missions autour de la paie

Lorsque l’on pense métier de la paie en freelance, on pense en premier lieu à la production de la paie pour le compte des entreprises ou en sous-traitance avec les cabinets (cabinet de paie, cabinet comptable). C’est ce que l’on appelle l’externalisation de la paie. Mais il existe une multitude de possibilités au-delà de la production de la paie, c’est ce qui fait la richesse du métier.

 Quelques exemples :

–       Conseil, accompagnement

–       Audit de paie

–       Intégration solutions de paie/SIRH

–       Formation

–       Rédaction Web

Ainsi, un professionnel expert en paie a une multitude de possibilités pour créer sa propre activité. L’entrepreneuriat lui permet d’effectuer des missions aussi riches que variées qu’il pourrait difficilement faire en CDI dans une entreprise même en cabinet. En CDI, il serait soit gestionnaire de paie, soit consultant, soit formateur mais il ne pourrait pas être tout ça à la fois. C’est là tout l’intérêt de l’entrepreneuriat, tout est possible, vous créez votre propre activité, votre propre poste de travail.

Le CDI n’est plus Graal

Pendant longtemps le CDI était considéré comme le Graal pour construire sa vie d’adulte, avoir une place dans la société, avoir la « sécurité » de l’emploi. Le contrat à durée déterminée était, quant à lui,  considéré comme une situation précaire.

Au fil des générations, cette vision du marché du travail a évolué et notamment pour les générations Y (nés dans les années 80-90). Le CDD n’est plus nécessairement une situation précaire mais peut être un choix de vie.

Cette génération qui a vu émerger la mondialisation ainsi que le chômage de masse n’a plus la même vision du travail ni les mêmes aspirations. Le CDI peut être vu comme une prison à barreaux dorés alors que le CDD ou les missions d’intérim sont une manière de profiter d’une expérience de travail plus riche et de mieux gérer son temps de travail. Cette analyse n’est bien entendu pas une généralité, chacun à sa vision du travail et de la société en général, quelle que soit sa génération.

Ce changement de perspective permet un basculement plus simple dans l’entrepreneuriat. Les barrières de la « sécurité de l’emploi » sont franchies plus facilement au profit de l’épanouissement professionnel et d’un meilleur équilibre vie pro/vie perso.

Être maître de son destin

Les métiers de la paie sont soumis à une pression très forte, d’une part en raison de la nature de l’activité mais d’autre part par des conditions de travail difficiles, dégradées. La pression de la direction, parfois des salariés et managers, des portefeuilles de plus en plus importants, pas ou peu d’investissement dans le SI, la productivité est le maître mot des services paie, qui est toujours considéré comme un centre de coût. Bien entendu, ceci n’est pas une généralité, il existe des services paie avec une direction bienveillante, qui privilégie le bien être au travail et l’épanouissement professionnel de ses collaborateurs.

Ainsi, l’entrepreneuriat peut être perçu comme une porte d’entrée pour un mieux vivre professionnel. C’est VOUS qui fixez votre propre stratégie, votre volume de paie à gérer en fonction du temps que vous souhaitez accorder au travail pour un meilleur équilibre vie pro/vie perso, VOUS investissez (ou pas) dans le système d’information de votre choix. C’est VOUS qui maitrisez la manière dont vous souhaitez travailler.

La difficulté des employeurs à recruter du personnel qualifié

Les employeurs ont toujours eu du mal à recruter du personnel qualifié. Plusieurs raisons expliquent ce phénomène :

–       Il y a moins de candidats que dans d’autres domaines des Ressources Humaines

–       Certains employeurs ont tendance à proposer des rémunérations inférieures au marché du travail

–       Un taux de turn over élevé sur les métiers de la paie

–       Un métier complexe mais peu reconnu

Ainsi, les employeurs qui rencontrent des difficultés à recruter et à fidéliser leurs équipes peuvent être amenés à travailler avec des prestataires extérieurs (gestionnaire de paie freelance, cabinet de paie).

Dirigeants d’entreprise : rassurez-vous, le salariat dans les métiers de la paie n’est pas mort

Pour toutes les raisons citées précédemment, on pourrait croire que le salariat dans les métiers de paie est une histoire ancienne et que la gestion de la paie doit obligatoirement passer par l’externalisation. Dirigeants d’entreprise, rassurez-vous, le salariat n’est pas mort. Le gestionnaire de paie, salarié en entreprise, a encore sa place sur le marché du travail.

Un jeu d’offre et de demande qui s’inverse

La tendance d’un jeu d’offre et de demande défavorable à l’employeur est en train de s’inverser. Il y a de plus en plus de gestionnaires de paie sur le marché du travail en raison des nombreuses reconversions professionnelles intervenues ces dernières années et grâce au développement des nouvelles technologies, l’employeur a besoin de moins de personnel pour gérer les paies.

Les cabinets de paie recrutent

Certains employeurs, et pas que les petites entreprises, font le choix de l’externalisation totale de la paie. Pour autant, le besoin humain pour gérer les paies reste le même (400 à 600 paies par gestionnaire pour un temps plein) et les cabinets de paie sont ainsi amenés à recruter des gestionnaires de paie.

Professionnels de la paie : il y a de la place pour tout le monde

Que vous soyez salariés et souhaitez le rester, que vous soyez indépendant (dirigeant d‘un cabinet ou freelance) ou encore que vous songiez à devenir indépendant, pas de panique, il y a de la place pour tout le monde. Le gestionnaire de paie salarié aura toujours du travail même s’il doit désormais faire sa place parmi une concurrence plus importante qu’avant. L’indépendant dans les métiers de la paie a également de belles opportunités devant lui. En tout état de cause, tant qu’il y aura des paies à gérer, il y aura des opportunités de travail dans les métiers de la paie.

Vous êtes indépendant ou vous souhaitez le devenir, afin de prendre conscience des opportunités que vous pouvez saisir et celles qui vous correspondent, un accompagnement par des professionnels du marché adapté à votre projet est la meilleure des options.

Pour aller plus loin : inscrivez-vous gratuitement à mes Masterclass : « Professionnel de la Paie »

6 conférences en ligne en accès libre pour les professionnels de la paie

  1. Comment savoir si je vais être capable de réussir en me lançant sur le marché de la paie et des RH ? (Prochaine conférence du 16 janvier 2023 à 17H00)
  2. Professionnel.les de la Paie et des RH : Compléter son revenu en distanciel sans acheter de logiciel de paie
  3. Professionnel.les de la Paie : Comment se différencier et lancer son activité sans démarcher 
  4. Professionnel.les de la Paie et des RH : comment se lancer sur le marché de la paie tout en restant en poste dans un premier temps ?
  5. Professionnel.les de la Paie et des RH : Se lancer en développant une offre de formation
  6. Pourquoi utiliser le peri-paie pour créer son cabinet paie ?

Renseignements et Inscription : Cliquer ici 

Je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année et au plaisir de vous retrouver l’an prochain !

Prenez soin de vous.

Thierry Chebille

« J’accompagne les Professionnels de la Paie qui souhaitent devenir indépendants »

Rédigé par Thierry CHEBILLE

Top Odyssion est une École spécialisée dans les actions de formation pour les Entrepreneurs d’Avenir

Pour en savoir plus à propos de Thierry CHEBILLE, consultez son profil sur LinkedIn :

À lire aussi « Gestionnaire de Paie, comment générer du complément de revenu sans acheter de logiciel de paie ? » un article de Thierry Chebille

À lire aussi « Ce que je fais pour les professionnels de la paie qui souhaitent entreprendre » un article de Thierry Chebille

À lire aussi « Professionnels de la Paie et des RH : comment trouver votre place et vous différencier pour sécuriser le lancement de votre cabinet Paie ? » un article de Thierry Chebille

À lire aussi « Gestionnaire de paie indépendant : comment trouver ses premiers clients ? » un article de Thierry Chebille



Laisser un commentaire